Hugo
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • Une réaction en chaîne
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper

Age: né le 8 mars 1996

Race: Haflinger

Lieu: Le Jeanbrenin

Entrée: 21 novembre 2017

Biographie

14 août 2019

Hugo profite des journées estivales au Jeanbrenin : il joue volontiers et souvent avec ses collègues, se remplit la panse et apprécie chaque visite. Car il est de sûr l’un des cheval du troupeau le plus attaché à l’homme.

4 juillet 2019

Lorsque les chevaux ont changé de pâturage, ils se sont élancés au galop, attirés par l’herbe fraîche ainsi que le nouvel espace, mais en sachant qu’ici aussi, une ombre généreuse les attendait sous les énormes sapins. Hugo est de la partie, on aperçoit juste sa crinière blonde tout derrière… C’est ma foi le plus discret des Haflingers sur la montagne magique; en tout cas il n’est pas souvent sur les photos.

10 juin 2019

Hugo aime jouer et est affectueux comme jamais auparavant. En principe, c’est un cheval très équilibré. Mais dernièrement, des visiteurs qui se tenaient vers la barrière ont donné des pommes et des carottes aux chevaux sur la place sèche, ce qui a provoqué une bagarre au sein du troupeau. Il y a eu des coups de sabots. C’est pourquoi nous prions nos visiteuses et visiteurs de ne pas distribuer la nourriture apportée, mais de la remettre aux palefreniers. Nourrir soi-même les animaux provoque une agitation inutile dans le troupeau. Merci pour votre respect !

7 mai 2019

C’est avec stoïcisme qu’Hugo a pris connaissance qu’aujourd’hui, c’était de nouveau jour de la pesée. Entre-temps, une formalité pour le bel Haflinger. Et la balance a révélé qu’Hugo allait très bien. S’il pesait encore 500 kilos l’automne dernier, il en fait aujourd’hui 508. Et il ira bientôt au pâturage. Quelles belles perspectives!

24 avril 2019

Hugo se réjouit de l’arrivée du printemps au Jeanbrenin. Il adore jouer avec les autres hongres. Mais dès qu’un bipède s’approche, Hugo ne résiste pas : il trottine tout de suite en direction de la personne pour quémander des caresses. Nous sommes soulagés et heureux que sa mauvaise blessure à l’épaule soit bien guérie. Hugo a eu de la chance dans son malheur.

5 mars 2019

La blessure à l’épaule d’Hugo a très bien guérie et le Haflinger semble ne plus rien sentir. Soigner cette grande plaie fut compliqué et a nécessité bien du temps, mais les efforts ont été couronnés de succès. Tous comme ceux d’Hugo pour faire comprendre à Bandito qu’il ferait mieux de ne pas s’approcher trop d’Amira. Bandito semble avoir compris qu’Hugo n’apprécie pas du tout que « son » Amira côtoie d’autres hongres. 

28 janvier 2019

Si Hugo serait un chien, il serait probablement un bichon (du verbe bichonner...) car dès qu’un bipède s’approche, il laisse tout tomber, cessant même de manger, faisant clairement comprendre : je veux être caressé. Mais ce n’est pas toujours une bonne idée, par exemple lorsque le bipède en question tient un cheval au licol… ça peut alors chauffer ! Ce qui compte toutefois, c’est que Hugo est éveillé et plein d’entrain pour suivre sa dulcinée Amira comme son ombre. Celle-ci l’aime parfois beaucoup, d’autres jours un peu moins. Hugo rejoint alors Jarl ou Anjou pour se défouler dans des joutes amicales.

2 décembre 2018

Pour Hugo,les deux choses les plus importantes actuellement sont : manger et la jument Haflinger Amira. Bandito essaie encore de temps à autre de la lui piquer, sans succès jusqu’à présent. Mais lorsque le nouveau venu Cœur d’Espoir a également tenté de s’approprier sa bien-aimée, Hugo a dû batailler ferme – se blessant à l’épaule. La plaie est profonde mais guérie bien grâce aux soins vétérinaires. Par chance, Hugo est un patient très agréable qui se laisse facilement soigner.

23 octobre 2018

Aujourd’hui, la pesée figurait au programme de tous les chevaux du Jeanbrenin. Hugo y a donc eu droit et est monté sans problème sur la balance. Le résultat est plus ou moins réjouissant : le hongre accuse 10 bons kilos de plus après ce bel été. Une bonne réserve pour l’hiver à venir. Par mesure préventive, il est vacciné et vermifugé comme tous les autres chevaux. L’hiver peut venir.

8 octobre 2018

Hugo est régulièrement impliqué dans des querelles de hiérarchie. Sa dernière dispute l’a opposé à Bandito qui s’était soudainement mis en tête de gagner une jument de plus à ses côtés. Cela n’a pas du tout convenu à Hugo et les deux se sont affrontés avec fougue. Autrement, Hugo profite des dernières journées automnales agréablement tempérées au pâturage.

2 septembre 2018

Hugo a l’air heureux aux côtés d’Amira, une jument Haflinger. Même les mouches n’arrivent pas à l’irriter. L’été touche lentement à sa fin, mais grâce à la pluie de ces derniers jours, une herbe tendre a repoussé. Ces pâturages verts sont un paradis pour ces deux gourmands.

4 août 2018

Une réaction en chaîne comme dans les manuels : la jument Amira n’est actuellement pas plus attirée que cela par Anjous et rend son ami Hugo attentif à son problème. Ce dernier – en parfait gentleman – s’empresse d’aller rapporter cela à Anjous. Voilà de la chimie à la façon des équidés!

7 juillet 2018

Hugo aime les visiteurs. Curieux, il est toujours parmi les premiers à s’approcher du photographe. Quelques caresses suffisent; ensuite il s’en va.

13 juin 2018

Le régime estival plaît énormément à Hugo. Malgré l’herbe alléchante, il trouve toujours le temps d’inciter un congénère, la plupart du temps un Haflinger, à jouer. Si la partie dure trop longtemps aux yeux de sa copine d’Amira,  elle se dirige vers lui afin de lui rappeler gentiment qu’il est temps de la rejoindre.

24 mai 2018

Au Jeanbrenin, Hugo entame sa première saison au pâturage. La météo ainsi que l’état des pâturages déterminent où lui et ses compagnons passent la journée ou parfois la nuit: sur les vastes pâturages boisés ou sur la place sèche, où ils reçoivent un supplément de fourrage grossier si nécessaire. L’écurie n’est utilisée que pour le toilettage, en cas de grandes chaleurs ou pour raison médicales, si un cheval doit être mis au repos. Ce qui n’est définitivement pas le cas de Hugo, en pleine forme.

23 avril 2018

La météo a été clémente avec Le Jeanbrenin, ce qui incita les responsables à ouvrir le petit pâturage derrière l’écurie aux chevaux. Hugo a tout d’abord galopé avec enthousiasme avec les autres afin de célébrer cette liberté retrouvée, avant de rapidement baisser la tête afin de brouter l’herbe entre les jonquilles. Pas de temps à perdre, le galop ça sera plus tard sur la place sèche!

16 avril 2018

Mi-février, Hugo pesait 485 kilos; aujourd’hui ce sont 476 kilos. C’est mieux ainsi, beaucoup mieux même pour chaque Haflinger, de perdre les kilos pris durant l’été avant la prochaine saison au pâturage qui débutera seulement dans un mois au Jeanbrenin.

Mi-mars 2018

Aussi longtemps que les pâturages sont recouverts de neige, les chevaux osent y aller, profitant ainsi d’une grande liberté. Hugo s’est bien intégré et peut sans problème s’assurer une petite portion de la nourriture qui distribuée au pâturage à midi. En plus de Bandito, un petit poney pie, il est également toléré par Fiona, une jument Franches-Montagnes bai foncé à la forte tête qui était autrefois la terreur de tous les chevaux au caractère moins trempés qu’elle ! Fiona est devenue beaucoup plus tolérante et apprécie les deux messieurs à ces côtés.

26 février 2018

Cette fois-ci c’en est trop, même pour un Haflinger comme Hugo : en plus des températures glaciales, la bise souffle si fort que personne ne souhaite rester dehors plus que nécessaire. Hugo se presse contre la barrière, de l’autre côté de laquelle se tient le bâtiment de l’écurie et le hangar qui offrent un peu de protection contre le vent. Sa mine veut tout dire…les soigneurs rentreront les chevaux plus tôt que d’habitude !

6 février 2018

Pendant longtemps, Hugo a observé le troupeau à distance, ne s’approchant que d’Amira la gentille Haflinger lorsqu’il avait envie de compagnie. Mais il préférait parfois aussi rester seul. Aujourd’hui, il sait précisément qui va avec qui, qui faut-il éviter, qui peut-on taquiner la moindre. Et il n’est pas étonnant qu’il s’entend désormais avec la plupart de ses congénères, surtout les hongres, mais aussi avec ses consœurs les autres Haflinger. Le poney pie Bandito fait également partie de ses préférés : il est si facile de l’énerver un peu en tirant un peu les crins de sa crinière…

20 décembre 2017

Hugo cherche encore sa place au sein du troupeau où il se fait chasser par les dominants… Lorsque cela est trop pour lui, il va se mettre à l’abri auprès de la gentille jument Haflinger Amira, qui en tant que nouvelle venue elle aussi, se tient volontiers à l’écart. Les deux peuvent ainsi somnoler paisiblement sous les agréables rayons du soleil hivernal. 

1er décembre 2017

C’est une journée hivernale magnifique et Hugo se sent déjà très à l’aise dans le troupeau. Mais son intégration est encore en cours et nous sommes curieux de voir vers qui il sera attiré, avec qui il jouera et à qui il devra le respect !

30 novembre 2017

Il a neigé, ce qui permet aux chevaux de fouler le grand pâturage. Et Hugo peut enfin rejoindre le troupeau. Il court un peu par-ci, par-là, heureux de pouvoir enfin se défouler un peu. Il s’e joint ensuite à Santos, qu’il connaît, avant d’aller à la rencontre d’autres chevaux qu’ils saluent cordialement. Il est vrai pas compliqué, curieux mais amical et n’a pas peur. Pour manger à midi, il rejoint toutefois Amira, car il sait que celle-ci est gentille et qu’elle le tolère.

28 novembre 2017

Il sort de nouveau dans le petit paddock, cette fois en compagnie d’Amira. Mais notre tentative « d’union » ne semble pas fonctionner, car il ignore royalement la jument. 

27 novembre 2017

Amira, jument Haflinger absolument pas compliquée, arrive aujourd‘hui. Mais comme pour Santos, il ne s’occupe pas de sa nouvelle voisine ; manger est plus important ! Un vrai Haflinger ma fois.

22 novembre 2017

Il ose sortir dans un petit paddock, en compagnie de Santos. Il inspecte son nouvel environnement avec minutie et beaucoup de congénères viennent vers la barrière pour le saluer. 

21 novembre 2017

C’est la première fois depuis 15 ans que Hugo est séparé de Vorina, sa compagne d’écurie jusqu’à ce jour. Vorina emménage à Maison Rouge et lui au Jeanbrenin. Lors de son arrivée sur la montagne, il est très agité et hennit sans cesse. Mais à a peine installé dans son box, il se met à manger le foin. Son voisin Santos, un gentil Franches-Montagnes, ne l’intéresse pas le moins du monde.

Le passé d’Hugo

Ce bel Haflinger s’appelle en fait Strolch (voyou), mais le couple qui l’a acheté alors qu’il avait cinq ans l’a rebaptisé Hugo. C’est en cherchant un cheval pour tenir compagnie à leur jument Vorina qu’ils ont découvert Hugo, né chez un éleveur de l’Oberland zurichois. En fait, la dame ne voulait pas d’un « Haflinger têtu », mais son mari fut tout de suite enchanté et décida même d’apprendre à monter avec ce cheval. Et l’aventure commune commença ; les deux suivirent une formation prodiguée par une cavalière chevronnée et devinrent une paire harmonieuse. Hugo apprenait avec facilité toutes les disciplines : dressage, équitation baroque, leçons aux rênes longues, saut… Hugo était aussi le chouchou des nombreux enfants et adolescents qui osaient le monter. Ce Haflinger éveillé est très curieux, aime les gens et est un vrai roublard qui sait ouvrir les portes et se glisser sous chaque barrière.