Max
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • Combien je pèse?
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • Max, suivi par son ami Dieguito
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • Dehors, Darc Dancer se tient toujours aux côtés du mulet Paschi
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • Max et « son ombre », le bel alezan Darc Dancer.
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • Max (à droite) à côté de Dieguito
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper

Age:

1990

Race:

Irlandais

Lieu:

Maison Rouge

Entrée:

19 août 2014

Biographie

8 août 2019

Max n’a pas déménagé sur le nouveau pâturage des Murs. Il est resté dans son environnement familier en compagnie de son ami Acerbis ainsi que d’autres chevaux. Cela en égard à Acerbis, à qui nous ne voulions pas imposer un grand changement. Les deux hongres se déplacent toujours ensemble.

10 juin 2019

Max et Acerbis ont changé de pâturage il y a quelques jours de cela. Pas à cause de Max, mais de son ami qui ne veut plus trop avoir à faire avec les autres chevaux. En fidèle compagnon qu’il est, Max lui fait volontiers plaisir et l’accompagne. Max s’est hélas de nouveau blessé à l’œil et reçoit actuellement des soins. C’est pourquoi il doit continuer à porter son bonnet de protection contre les mouches.

4 juillet 2019

Max et son ami Acerbis se trouvent de nouveau avec le grand troupeau. Il avait été décidé, lorsqu’Acerbis suivait péniblement les autres, de laisser brouter la paire sur le pâturage du haut, en compagnie des poneys et des Franches-Montagnes. Mais ce nouveau voisinage ne leur convenait pas vraiment. Après quelques jours, ils marchent de nouveau avec entrain et suivent le grand troupeau au loin. Et pour prouver comme ils se portent bien, ils rejoignent les premiers l’écurie au galop à l’appel des soigneurs, au lieu de traînasser derrière la troupe comme auparavant.

6 mai 2019

Une bise glaciale continue hélas à balayer les Franches-Montagnes. Heureusement que Max porte son bonnet de protection à l’extérieur, qui protège ses yeux de ce vent. La pesée a révélé que Max a perdu 14 kilos ces derniers mois. Heureusement que la saison au pâturage est à la porte.

9 avril 2019

Bien qu’il fasse encore très froid et que le vent balaie les toits de Maison Rouge, max semble sentir le printemps. Il galope beaucoup et semble heureux. Bien sûr, son ami Acerbis n’est jamais très loin. Les deux forment une belle paire et se sont depuis longtemps accommodés de leur position dans le bas de l’échelle hiérarchique du troupeau.

11 mars 2019

Max va toujours aussi bien. Souvent dehors ces derniers temps, il apprécie les derniers jours de l’hiver en compagnie d’Acerbis. Lorsque son fidèle ami blanc est à ses côtés, le monde tourne rond pour Max. Malgré cela, il n’a lui aussi certainement rien contre l’arrivée imminente du printemps, dont il a déjà eu un avant-goût, avant le retour de la neige à Maison Rouge.

2 février 2019

Bien que Max se sent bien aux côtés d’Acerbis, il y a des moments où il passe sa frustration sur son ami. Par exemple lorsqu’à ses yeux, Acerbis passe trop de temps avec d’autres chevaux. Max le remet tout de suite à l’ordre ; là Max se fâche ! Mais cela s’arrange toujours très vite.

6 janvier 2019

Cette année aussi, c’est auprès du petit gris Acerbis que Max se sent le mieux. Le hongre a même un peu peur des autres chevaux ; même les poneys lui semblent suspects. Ces derniers s’amusent de la peur de Max et essaient de le pourchasser. Mais son fidèle ami Acerbis est toujours là pour le réconforter. 

4 décembre 2018

Duran quelques temps, max a de nouveau eu des problèmes avec son herpèss. Son œil droit n’était pas beau du tout, mais grâce aux médicaments ainsi qu’au port permanent d’un bonnet de protection contre les mouches, son état s’est considérablement amélioré.

5 novembre 2018

Dans son écurie, il est presque le seul à être depuis aussi longtemps avec le même ami. Max ne voit visiblement aucune raison de s’éloigner d’Acerbis. L’harmonie règne entre les deux. Le passage sur la balance était autant que possible réjouissant. Du côté de son poids, tout est stable.

8 octobre 2018

Depuis près de trois semaines, Acerbis, l'ami de Max, doit rester à l’écurie en raison d’une inflammation des yeux. Max lui tient compagnie. L'après-midi, ils peuvent se dégourdir les jambes sur la place sèche.

27 septembre 2018

Il a fallu encore arracher une dent à Max. Il n'a désormais plus que trois dents fonctionnelles avec les dents opposées correspondantes. Cela l’empêche de broyer suffisamment l'herbe et le foin. Il est donc à craindre que l'hiver prochain soit peut-être son dernier.

2 août 2018

Bien que les yeux de Max soient toujours sensibles et qu’il ne peut pas sortir sans bonnet de protection contre les mouches, il a l’air tout le temps l’air détendu. Ce petit Irlandais ne s’énerve pas si facilement. Acerbis son meilleur ami se tient toujours à ses côtés.

12 juillet 2018

Max est de nouveau dehors, doté de son bonnet de protection obligatoire contre les mouches. Mais max ne serait pas Max s’il ne trouvait pas une possibilité de se gratter le front, bonnet ou pas. Le matin, ce sont principalement les soigneurs qui servent de poteau lors de leur ronde sur le pâturage. Et sinon, la belle croupe d’Acerbis fait aussi très bien l’affaire. Sinon à quoi serviraient les amis ?

Fin juin 2018

Son ami Acerbis s’est une nouvelle fois bloqué le dos et est presque tombé lors du parage de ses sabots. Il doit rester au box jusqu’à ce que l’ostéopathe le «remet en place». Bien sûr, Max lui tient compagnie, pas une mauvaise chose lors avec cette chaleur qui rend les taons très actifs. Les deux chevaux sortent tout de même quelques heures par jour dans un petit pré ou les soigneurs leur apportent de l’herbe fraîchement coupée. Quel service!

7 juin 2018

Max porte stoïquement son bonnet, sans le perdre; à notre plus grand soulagement, il ne semble pas vouloir se gratter la tête. Ses yeux restent ainsi protégée et ne coulent pas. Malgré tout, ils doivent être traités deux fois par semaine ce que Max accepte très bien, car les palefreniers lui gratouillent le front – et plus c’est fort, plus il aime!

19 mai 2018

Les chevaux ont pu tout d’abord accéder au pâturage jouxtant la place sèche. L’enthousiasme était déjà grand, aussi chez Max qui a pris possession de son nouveau royaume dans un galop énergique. Puis aujourd’hui arrive la migration vers le vaste pâturage du bas, donc aussi le temps des nuits passées à la belle étoile! De nouveau, tous se ruent sur le chemin, impatients de rejoindre leur quartier d’été. Nous attendons et attendons – il en manque deux ou bien? Ils arrivent enfin! Max et Acerbis avancent sans hâte, d’un pas nonchalant. En tant que vieux lascars, ils savent où ils vont et démontrer une fois sa joie de retrouver sa liberté suffit n’est-ce pas ?

25 avril 2018

Max peut être content avec ses 490 kilos; la pesée semestrielle ne révèle que peu de variations. C’est bon signe; cela veut dire qu’il mange assez au pâturage et que sa ration de fourrage grossier durant l’hiver lui convient. Continue comme cela!

23 avril 2018

Max a dû se débrouiller sans son ami quelques jours. Acerbis s’est blessé et il boitillait. Le diagnostic ne fut pas aisé; pas d’abcès ou autre blessure au sabot. Il se révéla que le problème venait du dos. Max, ou un autre cheval, tenait compagnie à Acerbis à l’écurie. De nouveau dehors, ce dernier se tient aux côtés de Max et les deux passent d’agréables journées côte-à-côte.

3 avril 2018

Le traitement de son œil continue: une goutte dans chaque œil deux fois par semaine. Cela fait effet ; il n’a plus de rechute. Ce rustique retraité a des préférences qui changent au sujet de sa nourriture… Actuellement le müsli composés de céréales n’a plus la cote, les cubes de foin pressés oui.

27 février 2018

Un peu de mouvement par ce froid ne peut pas faire de mal semble penser Max, avant de piquer un petit galop sur la place sèche. Chose plutôt rare chez ce hongre assez nonchalant. Probablement qu’il se presse pour une autre raison : les soigneurs invitent les chevaux à rentrer plus tôt que d’habitude en raison de la forte bise ; pas question de lambiner !

30 janvier 2018

Max nous épate! D’habitude si calme et réfléchi, se tenant le plus souvent aux côtés d’Acerbis sans se préoccuper de la vie du troupeau, il a aujourd’hui violemment chassé une bande de poneys, si bien que ces derniers ont pris leurs jambes à leur cou pour le fuir alors qu’ils étaient juste en train de passer devant lui sur la place sèche. Cela ne lui a ma foi pas convenu…

4 janvier 2018

Palefrenières et vétérinaire sont satisfaites. L’œil de Max est bien ouvert et ne coule plus. Le nouveau traitement est un véritable succès. Certes, il doit encore porter un bonnet de protection dehors, et cela vraisemblablement pour le reste de ses jours, mais plus à l’écurie. Cela lui convient et le met de bonne humeur, ce qu’il démontre par quelques ruades à l’entrée du pâturage…

20 décembre 2017

Max a la visite qui n’est pas venue les mains vides ! Les gens ont apporté une caisse pleine de juteuses carottes, assez pour que ses collègues d’écurie puissent également en déguster. Cela adoucit un peu le quotidien de Max, toujours ennuyé pas son œil. Heureusement cela s’améliore très gentiment.

11 décembre 2017

Après un bon début avec le nouveau traitement, les soigneurs constatent aujourd’hui une aggravation. La vétérinaire fabrique un sérum avec le sang d’un jeune cheval sain, sérum qui doit aider à la guérison. Peut-être qu’un cathéter posé directement dans l’œil sera également nécessaire, l’instillation manuelle des gouttes dans l’œil représentant toujours un certain risque, même chez un patient très calme tel que Max.

1er décembre 2017

Le spécialiste a constaté une importante blessure sur la cornée, pouvant toutefois être soignée. Nouveau diagnostique, nouveau médicaments et bien sûr, le port d'un bonnet de protection. Espérons que la blessure guérisse enfin !

28 novembre 2017

Il est décidé de montrer Max, ou plutôt ses yeux, à un spécialiste. Il sera amené dans une clinique dans trois jours, mais pourra rentrer à Maison Rouge le jour même. Nous espérons que l’ophtalmologue trouvera une solution au problème.

17 novembre 2017

Max a pris un peu de poids durant l’été! Cela nous réjouit d’autant plus que ses yeux coulent encore beaucoup, provoquant des infections qui ne disparaissent pas.

Octobre 2017

Ce n’est pas encore le moment de se faire du souci pour Max, car le vaste pâturage du bas est encore ouvert, même la nuit. Il y a encore assez d’herbe à mâcher pour lui. Les chevaux sont dispersés, mais il est facile de trouver Max, car il est l’un des rares chevaux à porter encore un bonnet. Certes, les mouches ont disparu, mais son herpès n’est pas encore guéri. 

18 septembre 2017

La dentiste doit arracher une dent avariée à Max et limer plusieurs autres dents. Ce faisant, elle constate que des molaires sont bien usées, un signe normal de vieillissement. Nous le surveillerons particulièrement durant l’hiver, afin de voir s’il peut encore assez bien mâcher.

26 août 2017

Max a dû rester au box en raison de la visite du maréchal-ferrant et est maintenant conduit au pâturage, vers les autres. Il se tient là un peu perdu, regarde autour de lui, sans bouger. La soigneuse a pitié de lui et le conduit vers Acerbis qui broute à l’écart du troupeau. Lorsqu’enfin il le voit, Max hennit amicalement : ah, tu es là ! Et se dirige vers Acerbis d’un pas décidé.

20 août 2017

Les herpès qu’a Max aux yeux ne guérissent pas malgré les soins. L’œil droit est plus gravement atteint que le gauche et il semble que Max devra toujours recevoir des gouttes deux fois par semaine.

24 juillet 2017

Lorsque les chevaux sont rappelés à l’écurie, Max se fait prier. Il traîne, tout comme son ami. Mais une fois dans leur box, les deux s’y sentent si bien qu’ils ne veulent plus le quitter lors que le moment de retourner dehors est venu. « Pousser Max » est devenu une nouvelle tâche des palefreniers…

20 juin 2017

Tout comme son ami Acerbis, Max porte un bonnet et les deux peuvent ainsi brouter durant la journée sans être trop importunés par les mouches. Mais celles-ci sont si gênantes ces derniers jours que les deux amis s’aident mutuellement afin de chasser ces insectes.

19 mai 2017

Max panique ! Il n’a pas entendu le sifflet qui signifie la rentrée à l’écurie (ou l’a ingoré) et il se trouve seul au pâturage. Mais c’est seulement lorsque les soigneurs l’appel et parte à sa recherche qu’il réalise la situation. Il part à toute vitesse, dans la fausse direction, se précipitant dans la barrière, sans se blesser heureusement, avant d’emprunter enfin le bon chemin qui mène à l’écurie, en hennissant bruyamment ! Arrivé sur la place sèche, il fait les 100 pas devant la derrière barrière, l’air de dire : mais enfin ouvrez cette barrière, je suis là !

2 mai 2017

Heureusement, Max n’a pas perdu trop de poids. La balance indique 10 kilos de moins que l’automne dernier. Nous verrons comment il se porte à la fin de l’été, en espérant qu’il ne descende pas au-dessous de 500 kilos. 

13 avril 2017

Le laboratoire communique que l’inflammation est provoquée par un herpès. Une pommade doit être appliquée chaque jour dans les yeux. L’inflammation devrait disparaître après trois semaines. Mais Max continuera à porter son bonnet de protection, car ses yeux sont devenus sensibles. 

3 avril 2017

Ses blessures aux yeux ne guérissent pas. La vétérinaires prélève un échantillon avec un coton-tige, afin d’identifier les agents pathogènes.

 

12 mars 2017

Max se gratte de nouveau la tête contre un objet quelconque et paf, il se blesse au-dessus de l’œil. Il est donc de nouveau grand temps de lui mettre un bonnet de protection qu’il portera toujours. Il a de toute façon un nouveau look depuis qu’il a été partiellement tondu en raison du retour des beaux jours.

25 janvier 2017

Rien ne peut affoler Max. La bande des poneys ose fouler le pâturage hivernal des chevaux en leur compagnie. Cela excite certains chevaux qui galopent dans tous les sens. Mais pas Max, qui flâne tranquillement, en observant cette scène amusante à distance.

3 janvier 2017

Malgré le fait qu’il mange très lentement et a besoin de presque toute la nuit afin de terminer sa ration, le poids de Max reste heureusement stable. Il a pris un coup de vieux et cela se remarque à l’extérieur : il ne se met plus à galoper en direction d’une personne au pâturage, lui qui aimait tant nous rejoindre pour se frotter la tête contre nous. Dorénavant, c’est nous qui devons le rejoindre.

12 décembre 2016

Des couchers de soleil incroyables, diffusant une lumière dorée chaleureuse avant de teinter l’horizon d’un rouge dramatique sur fond duquel se détachent les silhouettes noires des sapins… Jour après jour, les chevaux sont gâtés par un tel spectacle (et avec eux les rares visiteurs…). Max attend patiemment la rentrée à l’écurie, mais tant que le soleil brille encore, rien ne presse.

19 octobre 2016

Max a perdu un peu de poids durant l’été, environ 20 kilos. Cela n’est pas inquiétant; il se porte bien.

Début octobre 2016

Nous le savions : Dieguito est allé voir plus loin et préfère désormais la compagnie de deux gentilles juments. Max flâne tout seul, libéré de son bonnet gênant : tout est en ordre pour lui !

13 septembre 2016

Le ciel est couvert, un léger vent souffle : mouches adieu ! Max part tout de suite flâner, à l’écart des autres. Avec son bonnet sur la tête, il est de toute façon mieux protéger que son copain.

8 septembre 2016

La canicule est de retour, et avec elle, les mouches. Max apprécie encore plus son ami Dieguito, les deux se protégeant mutuellement contre les mouches.

Fin août 2016

Max fait sa tournée sur le vaste pâturage, insouciant et sans trop se préoccuper de ses congénères. Son ami Dieguito par contre est très sociable et s’approche des autres. Tant que ces derniers le laissent tranquille, Max ne s’en formalise pas ; son ami finira par le rejoindre.

16 juillet 2016

Pour la troisième fois cet été, Max s’est blessé à un oeil. Il essaie toutes les combines pour se débarrasser de son bonnet de protection, se frottant partout et voilà le résultat. Par chance, c’est un gars sympa qui se laisse facilement soigner sur le pâturage, ne bougeant pas lorsque les soigneurs lui instillent des gouttes dans l’œil matin et soir. Cette fois aussi, la blessure guérie bien.

Début juin 2016

Ah, Max, tu as de nouveau une ombre qui te colle. Il s’agit de Dieguito, un hongre barbe sympa et enjoué qui a perdu son ami de longue date. C’est donc Max qui s’y colle… Mais Max est patient, reste aimable. Il sait  que Dieguito ne restera pas éternellement à ses côtés.

6 mai 2016

Max n’est finalement pas si introverti comme il en donne parfois l’impression. Lorsque la barrière menant au pâturage s’ouvre, il se laisse aller.

13 avril 2016

Max est en bonne santé. Il monte sur la balance sans hésiter et cette dernière indique à peine plus que l’automne dernier. Un bon signe! Il a bien passé l’hiver; le printemps, et donc la saison au pâturage peut venir!

11 février 2016

Darc Dancer apprécie Max malgré tout. Il l’invite à jouer et faire un peu le fou avec lui. Et oui, le mulet Paschi ne semblant pas être «utilisable» pour cela, c’est Max qui s’y colle.

19 janvier 2016

Max tient à son indépendance et c’est tout seul qu’il apprécie la chaleur du soleil hivernal.

13 janvier 2016

Sur le pâturage, Max regarde autour de lui l’air satisfait ; pas de Darc Dancer loin à la ronde ! Tout semble dit désormais : le nouveau suit le mulet Paschi comme son ombre, comme il le faisait avec Max auparavant. C’est juste lors de la rentrée à l’écurie que Darc Dancer se colle à lui et le salue avec enthousiasme depuis le box voisin. Cela reste supportable, surtout qu’après, il a de nouveau la paix…

11 décembre 2015

Décidément, ce nouveau est très versatile. Depuis peu, Darc Dancer suit Paschi, un mulet. Ce dernier aussi n’est pas vraiment enthousiasmé par cette nouvelle «compagnie». Mais Max a de nouveau la paix et on peut deviner sa satisfaction ! 

Début décembre 2015

Darc Dancer est heureux : désormais, il est voisin de Max à l’écurie. Plus de séparation devant la porte de l’écurie ! Max n’en n’a que faire; parfois, on a même l’impression que le nouveau l’importune.

16 novembre 2015

L’amitié ne semble encore pas vraiment réciproque. Mais Darc Dancer se sent à l’aise dans le sillage de Max. Ils sortent, rentrent et passent leurs journées ensemble. Si cette relation devait se renforcer, les soigneurs devront songer à un déménagement, car la séparation pour le nouveau s’avère pénible, lorsque chacun doit regagner son écurie distincte.

13 novembre 2015

Les deux sont conduits au pâturage, pour être lâchés avec les autres. Max s’éloigne au trot, espérant sans doute que le nouveau perd le contact. Loupé, Darc Dancer le colle et surprise : il menace tout cheval qui s’approche, protégeant démonstrativement Max, alors que les autres aimerait juste le saluer.

12 novembre 2015

Max a été choisi pour accompagner le nouveau venu Darc Dancer lors de son intégration. Les deux restent ainsi sur la place sèche, pendant que le reste du troupeau se rend sur le pâturage. Cela n’est pas du tout du goût de Max qui fait des va-et-vient, suivi partout par le bel hongre alezan qui le trouve visiblement sympathique. Max essaie de s’en débarasser, mais sans succès.

21 octobre 2015

Max fait presque le même poids qu’en début d’année. Tout va bien pour lui, même s’il se passerait volontiers de la piqûre pour le vaccin !

Mi-septembre

Sa nouvelle amitié tient le coup et Max voyage donc par-ci, par-là. Il est presque partout le bienvenu et donne l’impression de se sentir bien malgré qu’Acerbis l’ait quitté. 

Fin août 2015

Il y a un nouveau venu à Maison Rouge, un poney français pie. Géronimo, c’est ainsi que s’appelle ce gentil gars, a passé les deux premiers jours avec Acerbis qui se trouvait à l’écurie en raison d’une blessure à l’œil. Lorsque les deux furent lâchés, Géronimo est resté aux côtés d’Acerbis jusqu’à ce que – il fallait s’y attendre – Max arrive et le chasse. Bien que l’amitié entre lui et le petit arabe ne soit pas très profonde, cela allait trop loin pour Max !

13 juillet 2015

Dernier jour du traitement; enfin l’œil est guéri. Mais Max ne veut pas qu’on lui enlève le filet de protection. C’est tellement efficace contre les mouches !

Début juillet 2015

Max a une blessure à l’oeil qui nécessite régulièrement l’instillation de gouttes. Chez lui, la guérison est plus lente que chez les autres qui doivent subir le même traitement. Mais il se tient bien tranquille.

8 juin 2015

En principe, Max a trouvé un ami: Acerbis. Mais celui-ci est plutôt un solitaire qui apprécie son indépendance. Ainsi, Max doit garder Acerbis à l’œil au pâturage afin de ne pas perdre le contact !

28 avril 2015

La balance indique quelques kilos de plus qu’à la fin de l’automne dernier. C’est ainsi en forme que Max nous plaît!

15 avril 2015

Les jeunes chevaux restent ses compagnons de jeux favoris, mais Max se tient aussi de plus en plus souvent à côté d’Acerbis, un gentil hongre arabe blanc plutôt solitaire.

21 janvier 2015

Nos jeunes chevaux sont tenaces et parfois même casse-pieds. Max s’est attendri et joue avec eux. Il a donc plus d’intérêt pour ses semblables que nous le supposions.

Décembre 2014

Max apprécie la solitude, aussi sur la place sèche. Toutefois, ces derniers temps on a pu le voir parfois en compagnie du paisible Franches-Montagnes Billy.

22 octobre 2014

Son premier contrôle de poids et c’est sans hésiter que Max monte sur la balance qui indique 479 kilos. Un bon poids et sinon aussi, il est en parfaite santé!

6 octobre 2014

Max est un gars sympa. Lorsque les palefreniers l’appellent, il vient sur-le-champ pour chercher quelques caresses.

16 septembre 2014

Max est un cheval paisible et discret! Il se tient par-ci, par-là, observant, broutant à proximité des autres, sans chercher le contact.

3 septembre 2014

Max semble se complaire dans sa solitude. S’il prend le chemin des écuries avec les autres, il attend toutefois patiemment sur la place sèche avant de rejoindre tranquillement son box, parfois avec l’aide des palefreniers. Vraiment sympa ce cheval!

27 août 2014

Shamyla la jolie jument fait une tentative, s’approchant d’un pas décidé. Max se retourne et s’en va.

25 août 2014

Tout s’est bien passé. Il broute et se repose, tranquille et à l’écart. C’est étonnant que personne ne s’intéresse à lui.

24 août 2014

Ce soir, Max ne se tient pas vers la barrière, attendant d’être rentré. Il passe donc sa première nuit à l’extérieur.

21 août 2014

De nouveau au pâturage, il broute, se roule, parcourt toute l’étendue, mais ne s’intéresse pas à ses congénères. Et vice versa. La nuit, il est rentré, alors que les autres restent dehors.

20 août 2014

Max est amené au pâturage, vers les autres chevaux. Lâché, il se met tranquillement en route, reniflant chaque crottin. Les autres l’observent, sans toutefois s’approcher. Deux heures plus tard, il se tient vers la barrière et veut rentrer. Et bien qu’il rentre…

19 août 2014

Max arrive à Maison Rouge en fin de journée et emménage dans un box confortable. Il se fait tout de suite à mâchouiller le foin et la paille, ne montrant aucune agitation.

L’histoire de Max

Max est un petit mais joli hongre bai qui a travaillé dans un manège où il a été découvert en l’an 2000 par une dame qui le montait. Peu après, Max a été vendu pour participer à des concours hippiques. Mais le cheval n’ayant aucun talent de sauteur, la dame pu l’acheter une année plus tard. Plus tard, elle put le prendre chez elle. Jusqu’à sa retraite, de longues balades et un peu de dressage ont figuré au programme de Max.