Mister Lou
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper
  • #steckbrief-thumbnail-wrapper

Portrait

Age:

né le 15 mai 1993

Race:

Holstein

Lieu:

Jeanbrenin

Entrée:

18 octobre 2016

Biographie

10 juin 2019

On trouve Mister Lou presque toujours aux côtés de Robin. Même lorsque ce dernier a eu la visite, Mister Lou n’a pas cédé sa place. Sinon, il est occupé à brouter, ce qu’il peut de nouveau faire sans restriction grâce à de saines gencives. Et c’est avec un plaisir évident qu’il mâchouille cette douce nourriture verte. Les désagréables bains de bouche en valaient donc vraiement la peine!

10 juin 2019

On trouve Mister Lou presque toujours aux côtés de Robin. Même lorsque ce dernier a eu la visite, Mister Lou n’a pas cédé sa place. Sinon, il est occupé à brouter, ce qu’il peut de nouveau faire sans restriction grâce à de saines gencives. Et c’est avec un plaisir évident qu’il mâchouille cette douce nourriture verte. Les désagréables bains de bouche en valaient donc vraiement la peine!

7 mai 2019

Pour Mister Lou aussi, c’était le moment: la grande balance pour les chevaux était prête et le jour de la vérité était arrivé. Le hongre est monté sur la planche noire d’un pas assuré et l’affichage a indiqué un résultat réjouissant. Mister Lou a conservé son poids, passant de 520 kilos en automne dernier à 512 aujourd’hui. Il n’y a rien à dire.

23 avril 2019

Le goût désagréable des rincements de bouche avec du thé de sauge continue à hanter Mister Lou. Dès qu’un palefrenier s’approche de son box, il redoute le pire. Mais petit à petit il réalise : le temps du rinçage buccal semble définitivement derrière. Et il reprend confiance. Ces derniers jours, il s’est livré sur la place sèche à de véritables combats d’étalons avec Bandito. Sans danger, mais impressionnants à observer. Les hennissements qui les accompagnaient provenaient de Bandito, pas de Mister Lou. 

6 mars 2019

L’amitié de Mister Lou pour Robin est marquée de compréhension et respect. S’il a envie de jouer mais qu’il remarque de Robin n’est pas d’humeur à cela, il va trouver Naskim ou Jarl l’Islandais. Cela démontre qu’il va bien. Mieux que ses gencives en tout cas. En effet, le dentiste a constaté lors de sa dernière visite qu’elles sont enflammées. Depuis, la bouche de Mister Lou est régulièrement rincée avec du thé de sauge, ce qu’il n’apprécie pas du tout. C’est le goût de la sauge qui le dérange et cette procédure à faire chaque jour demande beaucoup de patience.

29 janvier 2019

Mister Lou est toujours aussi volontiers avec Robin. Leur amitié est encore plus forte. Mister Lou n’aime pas que l’on s’occupe de ses sabots ; dès qu’il suspecte qu’une telle procédure se prépare, il file rapide comme le vent. Mais quand il s’agit d’une rentrée « normale » à l’écurie afin de recevoir à manger, il vole comme Hermès le messager des dieux. Mister Lou apprécie la météo hivernale agréable, avec de la neige en quantité. Pour lui, le printemps peut encore attendre.

1er décembre 2018

Mister Lou a dernièrement changé de box. Comme il est très têtu, cela n’a pas été facile. Quand il ne veut pas, il ne veut pas, un point c’est tout ! Mais il n’échappe pas à l’œil du connaisseur que Mister Lou se sent en fait très bien dans son nouveau box, dans lequel il dort profondément et mange bien, très détendu. Il semble que c’est juste une question de principe chez cette tête de mule. Son amité avec Robin est devenue plus profonde et les deux se promènent souvent ensemble.

23 octobre 2018

Comme pour ces collègues, la pesée figurait à l’ordre du jour pour Mister Lou. Il se laisse docilement mener sur la balance dont l’aiguille indique 15 kilos de moins. Cela reste dans une fourchette normale et il n’y a donc aucune raison de s’alarmer. Tout reste dans le vert pour le hongre blanc. Par mesure préventive, la vétérinaire le vaccine et le vermifuge comme tous les autres chevaux.

7 octobre 2018

Depuis le début de la saison au pâturage, Mister Lou est de plus en plus souvent avec Robin. Actuellement, il préfère la compagnie masculine. Il ne veut plus rien savoir des juments et a aussi abandonné ses allures d’étalons. Mister Lou met parfois les nerfs des palefreniers à rude épreuve car à peine entrer dans son boy, il en ressort volontiers pour se balader dans l’écurie. Un vrai garnement ma foi !

2 septembre 2018

Magnifique! L’écorce rugueuse des troncs d’arbres est idéale pour s’y frotter longuement. Quel soulagement ! Mister Lou ne se préoccupe pas du fait que la résine qui colle ensuite aux poils et aux crins est difficile à enlever. D’autant plus que cette résine lui confère un âpre parfum.

5 août 2018

Après une sieste reposante dans la forêt, Mister Lou a le regard encore un peu fatigué. Lambiner encore un peu en essayant de se réveiller – mais oh quelle horreur ! Où sont passés ses compagnons ? Ils n’ont tout de même pas déjà rejoint l’écurie confortable ? Mister Lou parcourt le pâturage au galop, les cherchant en hennissant. Ouf ! Ils sont là. Le monde est de nouveau en ordre.

7 juillet 2018

Mister Lou est vraiment LE joueur du Jeanbrenin. À peine se trouve-t-il sur la place sèche, sur laquelle les chevaux passent une partie de la journée, qu’il se dépense en jouant, ne pouvant plus brouter. Comme souvent, Mauritz lui sert de compagnon de jeu. Pour les autres, il fait trop chaud et d’ailleurs, c’est le temps de la sieste. Pas pour ces deux-là apparemment.

13 juin 2018

La nuit tombe sur Le Jeanbrenin et la palefrenière commence sa tournée de contrôle sur le pâturage lorsque soudain le spectacle commence! Mister Lou rue et se lance dans un galop effréné, traversant tout le pâturage. Et que font les autres? Ils ne résistent pas à cette invitation; tous s’élancent à la poursuite de Mister Lou au galop, juste comme ça. Quelle joie de vivre !

Début mai 2018

Chez les vieux messieurs la mue printanière dure ma foi plus longtemps. Et ça démange aussi terriblement. Un compagnon comme Robin est le bienvenu pour se gratter réciproquement les endroits que l’on ne peut pas atteindre soi-même. Et que volent les poils !

23 avril 2018

Aujourd’hui est jour de joie pour Mister Lou: c’est le lâcher au pâturage! Il part au galop comme tous les autres et fait un grand tour dans la prairie. Ça va jusqu’où ? Peut-on passer vers les arbres et continuer à galoper contre le haut ? Non, on ne peut pas. C’est encore trop tôt au Jura, raison pour laquelle seule le pré en dessous de l’écurie est ouvert, et encore, seulement l’après-midi. C’est que ces messieurs-dames doivent s’habituer lentement à la nouvelle herbe.

16 avril 2018

Mister Lou doit monter sur la balance. Hop là, il a grossi; 30 kilos de plus que l’automne dernier. Mais avec sa taille et sa forme, rien d’inquiétant ! Par contre, cela nous étonne un peu. La protection de «ses» juments, qu’il exerçait dans le passé, demandrait-elle plus d’énergie que de jouer avec les autres hongres, comme il le fait désormais? Nous pension l’inverse… les liens étroits avec ces dames sont-ils donc plus fatiguant?

Mi-mars 2018

Il est devenu plus sûr de lui, joueur et très gentil ce Mister Lou, oubliant ses peurs et sa retenue envers ses congénères! En principe, il n’a plus besoin d’une compagne qui le rassure à ses côtés. Et il ne se satisfait pas que d’un copain, non tout Le Jeanbrenin s’ouvre à lui et tous ceux qui comme lui aiment jouer et se taquiner sont les bienvenus. Un cheval comblé !

Fin février 2018

Même lorsque les températures descendent à la cave et que la bise fouette, Mister Lou ne perd pas son envie de jouer… C’est tout de même mieux de bouger que d’attendre posé dans un coin que les soigneurs donnent le signal de la rentrée aux écuries. Mais ce n’est pas sympa de sa part que mordiller le postérieur d’Olymp avant de le dépasser, car ce dernier ne peut pas aller plus vite en raison de son arthrose.

6 février 2018

Mister Lou ne semble pas trop triste après le départ de Larissa qui a dû être endormie suite à une grave blessure. Il se console avec les Haflinger arrivés récemment au Jeanbrenin. Aujourd’hui, c’est au tour de Mauritz de servir de compagnon de jeu.

29 décembre 2017

Si la couche de neige est suffisante, les chevaux peuvent sortir sur le grand pâturage et profiter ainsi d’une grande liberté. Une distribution de foin a lieu à midi, et l’on pourrait penser que la place est suffisante afin que tous puissent manger en paix. Mais aucun n’ose trop s’approcher du Franches-Montagnes Cyrano ; tous, sans exception, doivent faire un large écart, même Mister Lou et Larissa, à notre grand étonnement. Les deux s’empressent de disparaître afin d’éviter toute attaque.

20 décembre 2017

Un nouveau membre a intégré le groupe de Mister Lou : Jörp. La jolie dame islandaise a enfin trouvé de la compagnie et elle est très à l’aise avec les deux autres juments Larissa et Viktoria. Non seulement elle a trouvé une nouvelle patrie, mais en plus, la vie dans le troupeau s’est considérablement améliorée. C’est que les autres chevaux évitent Mister Lou et les deux dames dominantes, ce dont profite la petite dame dans leur sillage.

17 novembre 2017

Mister Lou attend patiemment dans son box que son tour vienne de grimper sur la balance. Il se campe sur cette dernière avec beaucoup de prestance : 510 kilos, c’est très bien. Il va bien et profite pleinement de sa retraite avec ses amies.

18 octobre 2017

Les palefrenières n’aiment pas voir une telle scène : Mister Lou gratte sa tête, juste au-dessus de l’œil, à un buisson épineux. Un faux mouvement et hop, la petite branche touche l’œil, provoquant une blessure. De telles blessures, ou approchantes, ont été l’une des causes les plus fréquentes des visites de la vétérinaire au Jeanbrenin. Cette fois-ci toutefois, aucun pépin.

25 septembre 2017

Mister Lou est devenu un cheval apprécié dans le troupeau, et pas seulement par la gent féminine. Il broute paisiblement aux côtés d’un cheval, avant d’en rejoindre un autre. Aujourd’hui, il a choisi Qui Rit.

23 août 2017

Lors de la canicule estivale, les chevaux quittent les pâturages pour passer les heures les plus chaudes sous les abris ombragés, malgré l’herbe verdoyante. Là, Mister Lou se repose aux côtés de Larissa, dont la jambe est toujours bandée, en attendant la fraîcheur du soir.

27 juillet 2017

Depuis que la dentiste s’est occupée de la dentition catastrophique de Mister Lou, ce dernier doit réapprendre à mâcher correctement, c’est-à-dire en effectuant des mouvements circulaires. Et l’articulation de la mâchoire doit également se faire à ces nouveaux mouvements. Parfois, ça coince encore. L’ostéopathe a déjà pu l’aider une fois, une deuxième visite mettra le tout en place définitivement.

19 juin 2017

Mister Lou est en passe de devenir la coqueluche de ces dames… Les juments se disputent ses faveurs avec un tel engagement que Kelly sa compagne attitrée en a assez. Elle prend de plus en plus de distance.

16 mai 2017

Mister Lou doit monter pour la première fois sur la balance, ce qu’il fait comme un chef, sans hésiter et à notre grand étonnement. Par contre, le vermifuge qu’il doit avaler juste après n’est pas du tout à son goût. Mister Lou pèse 540 kilos, soit ni trop, ni trop peu.

19 avril 2017

Rien de nouveau au sujet des relations de Mister Lou, mis à part le retour de la belle Larissa. Une ancienne blessure à un postérieur s’étant aggravée, elle a dû garder le box quelques jours. Les deux n’ont pas du tout apprécié cette séparation. De nouveau réunis, Mister Lou suit Kelly, la meneuse du trio féminin (Larissa, Viktoria).

 

22 mars 2017

La même photo qu’en janvier? Oui, mais prise deux mois plus tard – le printemps s’installe, la neige a disparu… et Mister Lou pressent de nouveaux ses bien-aimées à avancer. Place devant svp !

20 janvier 2017

C’est la jument pie tinker Kelly qui mène le bal dans ce groupe. Lorsqu’elle se met en marche, Mister Lou l’a suit tout de suite, et les autres font de même. La mimique de Mister Lou indique clairement aux autres, s’ils leur venaient l’envie de bloquer ses bien-aimées, qu’ils doivent libérer le passage. 

Mi-janvier 2017

Qui l’aurait cru? Mister Lou, au début si timide, se transforme en un petit chef au Jeanbrenin. Trois juments ont certainement contribué à cela en se joingnant à lui: Viktoria, Kelly et Larissa. Cette dernière a même quitté son ami Qui Rit, très chagriné par ce départ.

 

Mi-décembre 2016

Les aller venus permanents de Banderas et Chlorophylle lui vont visiblement sur les nerfs. Mister Lou a donc choisi comme nouvelles compagnes la jolie jument tinker Kelly et Viktoria, une dame Franches-Montagnes arrivée il y a peu et très gentille. Il est plus tranquille avec ces deux dames.

Mi-novembre 2016

Pour leur propre sécurité, Mister Lou et Banderas sont encore menés à la main dans leurs boxes. Les deux sont si pressés qu’ils prennent les virages à trop vive allure, d’où le danger de glissade.

Début novembre

Nous vivons les derniers belles journées automnales, et Mister Lou en profite pleinement. Il est toujours étroitement suivi de Banderas, et les deux rôdent partout, s’effaçant toutefois devant les animaux de rang plus élevé. Les deux aiment à se rouler sur le sol et ne ressemblent plus vraiment à des chevaux blancs.    

28 octobre 2016

Mister Lou apprécie de passer de belles journées automnales ensoleillées  sur le pâturage. Il se déplace beaucoup, explorant son nouveau coin de paradis, suivi de Banderas. Mais lorsqu’il veut nouer contact avec les autres, son nouvel ami l’en empêche en s’interposant. Pour l’instant, Mister Lou doit se satisfaire de ce compagnon.

24 octobre 2016

Aujourd’hui, contrôle vétérinaire pour tout le monde, avec le passage obligé sur la balance, la vaccination et le vermifuge, Mister Lou se comporte très convenablement, mais il faut éviter tout geste brusque car il manque encore de confiance en ses soigneurs, ce qui est normal. Lorsqu’il quitte l’écurie, il galope direction la liberté en compagnie de Banderas.

22 octobre 2016

Enfin, la porte menant au pâturage s’ouvre aussi pour les deux nouveaux. Entre-temps, ils ont eu des contacts avec quelques pensionnaires établis depuis longtemps et qui ont dû également rester sur la place sèche en raison de petits bobos. Les deux restent ensemble et tout se passe sans grande agitation.

19 octobre 2016

Mister Lou sort sur la place sèche avec un autre nouveau-venu: Banderas, un fougueux cheval espagnol, blanc tel que lui. Les deux s’entendent tout de suite très bien et explorent ensemble leur nouvel environnement.

18 octobre 2016

Après un long trajet, Mister Lou est arrivé intact au Jeanbrenin. Il regarde autour de lui curieux mais aussi un peu apeuré, et appelle ses deux compagnons. Mais seuls les autres chevaux lui répondent.

Le passé de Mister Lou

Mister Lou vivait depuis plus de 10 ans dans une ferme en Appezell, avec deux gentils ânes. Nous ne savons pas où il vivait avant cela. Il y a quelques années, sa propriétaire tomba gravement malade et ne fut plus en mesure de s’occuper de ses animaux. Mais la mère payait leur pension. Lorsque cette dernière décéda, la curatrice de la fille nous contacta, désespérée car les animaux devaient être endormis, ce qui constituerait un choc supplémentaire pour la fille. Après un court temps d’attente, les trois animaux ont pu être admis. Les deux ânes sont allés à Maison Rouge et Mister Lou au Jeanbrenin.